Les sagneurs de Provence

En Camargue, des hommes récoltent les roseaux dans les marécages, les sagneurs. Un très joli ouvrage vient de leur être consacré.
Par Claire Vincent

La Camargue, c’est une île en Provence, un territoire de terre, de sel et d’eau, né des caprices du Rhône, d’une fascinante beauté et d’une extrême fragilité. Ce bout de terre au sud d’Arles, enserré par deux bras du fleuve, est pour beaucoup, synonyme de plages de sable fin, d’étendues d’eau miroitant au soleil, de paysages abritant un faune sauvage et colorée.

Les chevaux blancs, les taureaux de jais et les flamants roses sont emblématiques de ce coin de Provence, et nombreux sont les touristes qui viennent découvrir en été ces vastes étendues… Le regard porte loin sur ces terres planes, et on peut choisir le farniente au bord de la méditerranée, la visite des Saintes-Maries-de-la Mer, de Salin de Giraud, d’Aigues Mortes…

Il existe aussi une Camargue moins folklorique, loin des belles Arlésiennes et des gardians fièrement juchés sur leurs chevaux, loin des spectacles taurins et des fêtes… C’est cette Camargue plus secrète que nous vous invitons à découvrir, celle où vivent des hommes liés aux marécages par leur métier, ancien, rude et beau, celui de sagneur.

Car ces vastes espaces qui constituent la Camargue sont tout, sauf sauvages… Ils résultent des différentes activités que l’homme y exerce depuis des siècles : pêche, chasse, élevage de taureaux et de chevaux, culture du riz et de la vigne, récolte du sel et de la sagne… Tout cela coexiste, tant bien que mal, entre eau douce et eau salée, petite et grande Camargue…

La sagne… c’est un peu le sang du Marais, ces roseaux qui abritent la vie de tant d’espèces protégées, et les Sagneurs sont ceux qui, chaque année, coupent la roselière. Autrefois, il y avait deux coupes : verte en été pour les litières et l’alimentation des bêtes, et sèche en hiver, pour la couverture des toits des maisons traditionnelles.

Depuis la mécanisation, seule la coupe d’hiver existe encore. Il y a quelques décennies, la récolte de la sagne se faisait à bord d’une barque à faible tirant d’eau, la « Partègue » ou « Portègue », à l’aide d’une faucille appelée le « Sagnadou ». Aujourd’hui, on coupe les roselières du haut d’engins bricolés, tracteurs, chenillettes…

Certains crient à la détérioration des milieux par le passage de ces engins, qui écrasent des nids, d’autres voient dans cette exploitation le renouvellement indispensable de la roselière qui seul permet le maintien d’un habitat pour la faune sauvage. Mais les sagneurs sont avant tout des amoureux de la Camargue, qu’ils entendent préserver autant que leur métier. Cette terre est leur avenir, il la respecte.

Si de nombreuses familles vivaient de cette exploitation au siècle dernier, il ne reste aujourd’hui que quatre entreprises travaillant la sagne sur quelques 2 000 hectares. La Camargue est cependant la première région productrice française et elle continue à exporter, notamment vers les Pays-Bas. Le poids économique de cette activité est réel : la coupe de ces roseaux génère 1,5 à 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaire par an.

Un très beau livre sur ce sujet vient de paraître aux éditions du Rouergue Les hommes des roseaux, écrit par Colette Gouvion et merveilleusement illustré par les photos de José Nicolas.

A lire

Les hommes des Roseaux

par Colette Gouvion

Editions Le Rouergue

Les sagneurs de Provence
Les sagneurs de Provence
Camargue
Photographies José Nicolas

Derniers articles

Retour aux sources : le parfait apéritif provençal

Retour aux sources : le parfait apéritif provençal

Pour prolonger l’été, quoi de mieux que de s’offrir un moment convivial et privilégié autour d’un apéritif aux saveurs provençales ? Pour ravir vos proches, L’Occitane vous dévoile quelques-unes des recettes authentiques typiques de la région, à déguster du bout des doigts.
5 astuces pour prolonger son bronzage

5 astuces pour prolonger son bronzage

Au retour des vacances, vous rêvez de conserver tous les bienfaits de l’été, dont ce magnifique teint doré apparu en lézardant au soleil. L’Occitane vous révèle la bonne routine beauté à adopter pour rayonner à la rentrée.
Les plus beaux rooftops de Provence

Les plus beaux rooftops de Provence

Parfaits pour prolonger l’été, les rooftops offrent de belles terrasses en plein air, où se prélasser à toute heure de la journée. L’Occitane vous dévoile les meilleurs spots de Provence pour prendre de la hauteur à la rentrée.