Noël en Provence : la tradition du gros souper

Surnommé «lou gros soupa», le repas symbolique pris le soir du réveillon de Noël fait l’objet d’un cérémonial d’envergure, témoignant de son influence au cœur de la culture provençale. Retour sur les différentes étapes de cet événement indispensable de l’Avent.
Par Mélissa Darré

Une préparation chaleureuse 

Réunissant toute la famille au coin du feu, la veillée de Noël débute traditionnellement par la cérémonie ancestrale du cacho-fio. Signifiant littéralement «mettre le feu», elle consiste pour le plus jeune et le plus âgé de la maison à déposer ensemble dans l’âtre de la cheminée une buche provenant d’un arbre fruitier, censée se consumer jusqu’au petit matin.

Après avoir fait trois fois le tour de la table, le fameux bois de cerisier, d’olivier ou d’amandier se voit ainsi arrosé de vin chaud et placé sur les braises chaudes. Une flambée au cours de laquelle le papé de la famille s’adonne à une courte bénédiction, en hommage au passage éminent à la nouvelle année.

Une préparation chaleureuse
© GettyImages - Image Source

Un repas évocateur 

Avant de prendre le chemin de l’église pour la messe de minuit, le cacho-fio laisse place à un repas riche de significations : le gros souper. Sa mise en scène à elle seule traduit son importance dans le cœur des Provençaux. En guise de symbole de la Trinité, trois nappes blanches revêtent la table familiale sur laquelle sont également disposés trois chandeliers évoquant passé, présent et futur.

Jugé maigre et pourtant copieux par sa diversité, le repas du gros souper propose sept plats en référence aux douleurs de Marie. Les produits du terroir sont alors mis à l’honneur, notamment les légumes au parfum du Sud tels que les cardes et les céleris, ou encore les poissons subtilement mijotés.

Un repas évocateur
Photographie : José Nicolas

Un dessert frugal

Ponctuant avec délice le retour de la messe, ce festin voit treize desserts s’inviter à table, en souvenir de la Cène avec Jésus entouré de ses apôtres. Fruits secs, confits et frais, nougats, dattes ou encore fougasses font la part belle à la gourmandise. Une abondance de douceurs à laquelle s’ajoutent aujourd’hui de nouveaux mets, au gré des envies et coutumes de chacun.

La sortie de table elle aussi s’envisage sous le prisme d’un rituel insolite. Son mot d’ordre : ne rien desservir ! Il convient de relever les coins de la première nappe ornant la table pour protéger les plats, tout en permettant aux défunts de venir se restaurer la nuit venue. Autant de traditions significatives qui valent à la Provence sa réputation parmi les célébrations de Noël menées à travers le monde.

Un dessert frugal
Photographie : José Nicolas

Derniers articles

Retour aux sources : le parfait apéritif provençal

Retour aux sources : le parfait apéritif provençal

Pour prolonger l’été, quoi de mieux que de s’offrir un moment convivial et privilégié autour d’un apéritif aux saveurs provençales ? Pour ravir vos proches, L’Occitane vous dévoile quelques-unes des recettes authentiques typiques de la région, à déguster du bout des doigts.
5 astuces pour prolonger son bronzage

5 astuces pour prolonger son bronzage

Au retour des vacances, vous rêvez de conserver tous les bienfaits de l’été, dont ce magnifique teint doré apparu en lézardant au soleil. L’Occitane vous révèle la bonne routine beauté à adopter pour rayonner à la rentrée.
Les plus beaux rooftops de Provence

Les plus beaux rooftops de Provence

Parfaits pour prolonger l’été, les rooftops offrent de belles terrasses en plein air, où se prélasser à toute heure de la journée. L’Occitane vous dévoile les meilleurs spots de Provence pour prendre de la hauteur à la rentrée.